Création de la charte graphique du webmagazine Sémionaute

Création visuelle web et print pour différents supports de communication

Recherches d’identité visuelle pour un webmagazine spécialisé en sémiologie, autour du mot « sémionaute » déclinable sous le format de carte de visite.

Le mot hybride « sémionaute » est composé de « semio » le « signe » ou le « sens », et du suffixe « -naute » du grec ancien naútês (« navigateur »). Le défi graphique consista donc à mettre en visuel le champ imaginaire que provoque un tel mot, une sorte d’aventure sémiotique ou un signe aventurier.

Trois modèles de cartes de visite

Le premier modèle met en avant l’empreinte dans une interprétation qui permet de jouer sur les contours de celle-ci et de lui donner plusieurs aspects pour qu’elle soit déclinable. L’empreinte de manière générale est un aspect très particulier du signe, c’est une surface d’inscription à relever et à décrypter. Outre le mystère auquel l’empreinte renvoie lorsque le destinateur n’est pas identifié, elle évoque également l’enfance et le jeu où l’empreinte de doigt devient finalement une simple tache. Ce dernier aspect est renforcé par la typographie manuscrite en capitale. Le jeu des couleurs est repris sur les lettres de manière à peine perceptible, sans en contraindre la lecture.

Le deuxième modèle reprend les codes graphiques actuels en illustrant un damier qui donne un effet visuel de profondeur à la carte. Le nom de l’entreprise est traité en minuscule dans une typo ronde. L’intérieur de la lettre « o » est coloré en bleu ciel, rappelant ainsi le hublot d’un cosmonaute.

Le dernier modèle illustre, en première lecture, le nom de l’entreprise par son initial « S » où l’accent du « e » du mot « sémionaute » sert de socle à la lettre. Ce « S » est également l’initial du mot « signe ». Placé sous le « S », cet accent à l’horizontal suggère alors que la lettre, tel le chiffre « 6 », pourrait être lisible dans l’autre sens, rappelant ainsi les deux faces du signe : à la fois « signifié » et « signifiant ».

Recherche graphique

L’empreinte du premier modèle est traitée dans une déclinaison de formes afin de voir comment ce visuel est exploitable. A droite, les trois catégories d’articles utilisées par notre client et adaptées en fonction des typographies retenues.

Chaque style d’empreinte pourrait alors correspondre à une catégorie et faire vivre ainsi le logo en tant qu’élément graphique du site internet.

Site internet

Réflexion créative sur l’expéreince utilisateur et le design global du site